[Défi 2/52] – Expérience du gesso – Amour et Lumière

Gesso Aquarelle - Amour et Lumière

Pour ce 2è projet lié à mon défi lancé début juillet, j’ai voulu essayé la technique du gesso que je n’avais jamais utilisé de ma vie. Sa découverte vient du livre “Labo Collage : 52 exercices créatifs et ludiques” de Bee Shay, acheté il y a quelques mois et que je n’avais pas encore mis en pratique.

J’ai été attirée par la possibilité qu’il offre de créer sa propre texture : d’un aspect fluide mais consistant, on l’applique à la spatule sur notre support et on crée la texture souhaitée.

Dans l’une des pistes d’expérimentation proposée par Bee Shay, l’une d’elle montrait des lettres blanches sur fond coloré. Cette photo a engendré un déclic en moi : je voulais écrire des mots, peut-être parce qu’ une autre de mes facettes est d’écrire des histoires courtes.

D’entrée de jeu, j’ai pensé à utiliser deux carrés : j’en ai donc découpé deux de 14cm de côté dans une feuille spéciale aquarelle (290g). Et là, deux mots me sont venus à l’esprit : Lumière et Amour. Pourquoi ? Sans doute l’intuition qui me faisait signe maintenant que je lâchais prise comme c’est à chaque fois le cas lorsque je dessine.

Seulement voilà, je voyais chaque mot en blanc sur fond coloré. Aussi, avant de colorer le fond, j’ai écrit au pinceau imbibé de gomme de masquage, afin que le fond des lettres reste blanc après le passage de la peinture.

J’ai ensuite voulu utiliser de l’aquarelle pour ce fond. Pourquoi ? pour la transparence qu’elle procure et la possibilité de mélanger les couleurs ou de les superposer en transparence (ce que ne permet pas l’acrylique).

Au départ, je ne voulais qu’une couleur pour chaque mot (jaune pour Lumière et rouge pour Amour), mais, allez savoir pourquoi, je me suis retrouvée à mettre du rouge dans du jaune et du jaune dans du rouge. Peut-être parce qu’il y a de la lumière dans l’amour et de l’amour dans la lumière ? ;o)

Une fois les différentes couches de couleur appliquées, je trouvais que les mots ne ressortaient pas assez. J’ai donc utilisé des stylos aquarelles pour redessiner les contours intérieurs des lettres, en prenant bien soin de conserver le blanc. C’était aussi une façon d’avoir un contour net entre le blanc et la couleur.

Toujours avec ces stylos, j’ai seulement rajouté 2 ou 3 fois le symbole étoile qui, pour moi, unissait ces 2 mots.

Voilà pour cette 2è expérimentation qui me permet d’appréhender de nouvelles techniques tout en remobilisant d’anciennes qui me tenaient à coeur (aquarelle et feutres).

Vous aimez ? Vous n’aimez pas ? Vous avez quelque chose à dire ? Faites-le dans les commentaires ! Et bien sûr, partagez si vous aimez ;o)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ;o)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *